Samyang 14mm F/2.8 IF ED UMC Asphérique – Test / Avis

Samyang 14mm F/2.8 IF ED UMC Asphérique – Test / Avis

03/05/2018 Non Par Davido

Samyang 14mm F/2.8 IF ED UMC Asphérique – Test / Avis

GégéMPPhotos
le 12 février 2011 à 13h46
Appréciation : 5 / 5

Avantages :

Construction, prix, peu d’aberrations chromatiques et bonne résistance au flare

Inconvénients :

non compatible avec les filtres, distorsions (corrigibles)

Mon avis :

Construction:

L’objectif est fait de métal (excepté le pareseoleil en plastique), il est costaud et un peu massif.
Les bagues (mise au point et diaphragme) ne sont pas trop dures mais suffisamment pour que celles-ci ne tournent pas par mégarde.
La mise au point se fait de manière fluide.

La lentille frontale protubérante est protégée par son paresoleil inamovible, le bouchon très volumineux venant recouvrir le tout.
Le paresoleil ne permet l’usage de filtres (UV, polarisant ou autres).
Le système Cokin ne fonctionne pas (gros vignettage).

Qualité d’image:

Ce Samyang est exceptionnel à ce niveau: le piqué est bon à pleine ouverture (2.8) et très bon en fermant un peu. Il est de plus homogène sur toute l’étendue de l’image (les coins sont légèrement en retrait, mais de peu).

L’objectif résiste très bien au flare et ne provoque pas d’aberrations chromatique.

Ses deux seuls défauts:

Un vignettage assez marqué et ses distorsions “en moustaches”:

Il existe heureusement la possibilité de rectifier ses deux problèmes informatiquement sans détériorer la qualité de l’image.
PtLens gère ça à merveille, automatiquement pour les distorsions (il suffit de choisir l’objectif dans une liste), manuellement pour le vignettage (sur l’exemple, seules les distorsions ont été corrigées):

Image jointe

à l’usage:

Cet objectif fait des merveilles, le fait qu’il soit tout manuel est un avantage certain à mes yeux: avec sa focale courte on atteint rapidement l’hyperfocale, de telle sorte qu’on ne se soucie que du cadrage lors de la prise de vue.
Cela pourrait néanmoins être une gène pour ceux qui souhaiteraient faire des mises au points précise sur des premiers plan très proches.

L’échelle de distance étant très peu précise sur l’objectif, je me cale sur ces couples ouverture/distance de mise au point:

ouverture –> distance de mise au point
f/8 –> 1m (net de 0.5m à ∞ )
f/5.6 –> 1.5m (net de 0.75m à ∞ )
f/4 –> 2m (net de 1m à ∞ )
f/2.8 –> 2.5m (net de 1.25m à ∞ )

Un objectif très recommandable 😀

de (Inconnu)(Inconnu)MPPhotos
le 7 février 2011 à 18h27
Appréciation : 4 / 5

Avantages :

Abordable ( surtout par rapport au Canon ) , lumineux , plutôt bien construit .

Inconvénients :

distorsion en “moustache” mais corrigible en logiciel . , manuel ( quoique pour certains c’est un avantage )

Mon avis :

Bonjour à tous ,

Heureux possesseur d’un 5D premier du nom j’étais quelque peu frustré il y a un certain temps d’être bloqué à 28 mm sur mon trans-standard à tout faire . Je cherchais du grand angle , du vrai . Alors , investir dans le 24-70 L ? pourquoi pas mais tout de même un peu cher pour le budget et pour ne gagner “que” 4mm … bof .
Prendre le 17-40 L alors ? ah oui , beaucoup mieux , plus abordable , 17mm c’est bien en plus …. mais il n’ouvre qu’à 4 . ( 5D premier du nom , donc j’évite de trop m’envoler dans les ISO , si ça avait été le Mark II je pense que je l’aurai pris . )
Donc , du coup j’ai commencer à regarder dans d’autres marques et je suis tombé sur ce 14 mm adapté FF vendu aux environs de 350 € D’abord sceptique car Samyang est une marque coréenne , pas connue , qui ne fait pas beaucoup d’objos différents . Bref , je me suis mis à la recherche d’infos sur le net et surtout des “lens reviews” . Et là , à ma grande surprise dois-je dire , les test faisaient plutôt l’éloge de cet objo . Un peu rassuré mais encore dubitatif , j’ai demandé l’avis d’autres PPSiens qui en possèdent un . Après quelques échanges je fut pleinement rassuré et j’ai passé commande . Finalement , je m’inquiétais pour rien , l’objo est solide , lourd ( tout est relatif , c’est un manuel ) et ouvre à 2.8 . Seulle la corolle fixe autour de la protubérante lentille frontale m’incite à faire attention car elle est tout de même en plastoc qui me semble un peu léger . D’ailleurs , à cause de cette construction vous aurez le plaisir de découvrir l’étrange bouchon d’objectif qui n’est pas sans rappeler celui du 17mm TS-E . ( rien que ça oui ! )
Au niveau test sur le terrain , dur dur à maîtriser lors des premières sorties , franchement . D’une part à cause de la visée manuelle qui oblige à bien regarder dans son viseur pour y détecter le lieux de la MAP ( mais sur ce coup le viseur 5D est une vraie aide ) et d’autre part car , à cause de l’immense champ de vision couvert l n’est pas rare de se retrouver avec des différences très importantes de luminosité sur la même image . Et à partir de là quid de l’exposition ? Entre ciels cramés ou ombres bouchées il vous souvent faire un choix cornélien ….sauf à faire du HDR .
Pour ce qui est des distorsions , il n’y a qu’en archi qu’elle sont vraiment visibles , voire gênantes , mais heureusement les logiciels sont là pour nous aider .
Pour ce qui est des paysages pas de problèmes , ça ne se voit pas ( ou si peu ).
Un dernier point assez remarquable pour un objo de cette gamme de prix : les flares et aberrations chromatiques : remarquablement basses !
Donc, même s’il est moins performant que son équivalent Canon , il en offre bien plus au niveau du rapport qualité /prix .
JE le recommande vivement aux amateurs d’ultra grand angles non fisheye .